Business Logic - Comment les entreprises évitent les points faibles

Avant l'ère des ordinateurs, les entreprises exécutaient leurs processus commerciaux manuellement. La logique d'entreprise de l'époque était donc principalement basée sur l'expérience et l'intuition humaines. Les entreprises consignaient les informations sur papier et prenaient les décisions en personne.

Avec l'arrivée des ordinateurs, la logique commerciale a d'abord été centralisée sur des serveurs, puis mise à disposition en ligne via le cloud computing. Ensuite, l'intelligence artificielle et Apprentissage automatique. Ils ont fait évoluer la logique commerciale de manière décisive. Dans la pratique actuelle, cela signifie que les algorithmes identifient en temps réel des modèles dans les données, font des prédictions et prennent des décisions automatisées. 

Ce qui n'a pas changé au fil du temps, c'est l'énorme importance d'une logique commerciale sophistiquée pour une méthode de travail efficace et réussie. Nous vous expliquons de manière compréhensible comment fonctionne la logique commerciale et quelles fonctions elle assume dans la pratique. Nous vous donnons également quatre conseils importants pour protéger votre entreprise des points faibles de la logique commerciale.

Logique d'entreprise - Définition

définition de la logique d'entreprise

Business Logic comprend les éléments logiques et informatiques essentiels d'une application commerciale. Elle constitue le cœur qui contrôle la fonctionnalité et le fonctionnement de l'application. Pour ce faire, elle se compose d'un ensemble de règles, de processus et de calculs qui reflètent les processus commerciaux de base. 

Dans ce contexte, les logiques commerciales interagissent étroitement avec d'autres composants tels que l'interface utilisateur, la base de données et les interfaces externes. Elles sont responsables de l'interprétation des interactions des utilisateurs et de la mise en œuvre des règles métier associées. Elles déterminent comment les informations circulent entre les différents composants de l'application, comment ceux-ci interagissent entre eux et réagissent à différents scénarios. 

Dans la pratique, cela signifie que Business Logic en est responsable, automatiser les processus commerciaux et de les standardiser.

De cette manière, les entreprises peuvent minimiser les erreurs humaines et garantir un fonctionnement sans faille. En outre, elle permet aux entreprises de faire évoluer une application de manière efficace, car elle rassemble les règles et processus clés dans une partie centrale de l'application.

Logique d'entreprise vs. logique d'application

Business Logic et Application Logic sont deux concepts centraux dans le développement de logiciels. La logique commerciale est en quelque sorte le centre de réflexion d'une entreprise. Elle englobe toutes les règles et procédures qui déterminent le fonctionnement de l'entreprise. Il peut s'agir de tout, du prix des produits à la manière dont les commandes sont traitées.

L'Application Logic, en revanche, est plutôt comme la structure d'une application logicielle. Elle s'occupe du fonctionnement de l'application. Il peut s'agir par exemple de l'inscription d'un utilisateur sur une plateforme ou de l'affichage de données. 

Ainsi, alors que la logique d'entreprise décide de ce que l'entreprise réalise, la logique d'application s'intéresse à la manière dont l'aspect technique est mis en œuvre.

On peut dire que la logique d'entreprise est le "quoi" et la logique d'application le "comment".

Ensemble, ils veillent à ce que tant l'entreprise que le logiciel fonctionnent correctement et efficacement.

Dans la pratique, cela signifie par exemple : La logique commerciale est responsable de la modération de la saisie d'un formulaire d'information client. La logique d'application veille à ce que le formulaire soit téléchargé sur le système des utilisateurs lorsque ceux-ci cliquent sur un bouton de flèche vers le bas.

Logique d'entreprise vs. règles d'entreprise

Business Logic et Business Rules sont comme le cœur et le cerveau d'une application d'entreprise. La logique commerciale est responsable du grand plan. Elle décide de la manière dont les choses sont faites et dont les informations circulent. 

Les Business Rules, en revanche, sont les petites instructions qui définissent ce qu'il faut faire dans certaines situations.

Lorsque certaines conditions sont remplies, des actions spéciales sont déclenchées. Par exemple, si un client est fidèle, l'entreprise lui accorde une réduction.

La logique commerciale assure donc le déroulement global, tandis que la Règles d'entreprise régler les détails. Ce qui est important, c'est que si les entreprises souhaitent modifier les règles de la logique d'entreprise, elles ne doivent pas bouleverser l'ensemble du système. Cette répartition aide à garder le système flexible et facilement adaptable pour qu'il fonctionne sans problème.

composants de la logique d'entreprise

Composants de la logique d'entreprise et leurs tâches

Business Logic dispose de différents composants, qui assument chacun une tâche porteuse différente. Ensemble, ils définissent et contrôlent la logique commerciale dans un système et la mettent en œuvre. De cette manière, ils garantissent que le logiciel fonctionne conformément aux exigences de l'entreprise :

Cohérence des données

Le composant de cohérence des données garantit que les données du système sont toujours correctes et cohérentes. Il évite les incohérences et les informations contradictoires en surveillant les transactions et en veillant à ce que toutes les modifications soient correctement finalisées.

Contrôle d'accès

Le contrôle d'accès détermine quels utilisateurs ou rôles sont autorisés à accéder à quelles ressources du système. Il met en œuvre des politiques de sécurité, authentifie les utilisateurs et les autorise en fonction de leurs droits afin d'empêcher tout accès non autorisé aux données.

Restrictions de modification

Le composant de restriction des modifications détermine le type de modifications que les utilisateurs peuvent apporter aux données et les conditions dans lesquelles ils peuvent le faire. De cette manière, il protège certaines données et assure leur intégrité.

Règles de gestion

Les règles métier sont des règles et des conditions logiques qui contrôlent le comportement et les processus du système. Ces règles peuvent déclencher des automatisations, effectuer des validations ou prendre des décisions afin de s'assurer que les Processus d'affaires se dérouler conformément aux exigences.

Calculs et agrégations

Ce composant effectue des calculs ou des agrégations sur les données existantes afin de générer de nouvelles informations. Il peut s'agir, par exemple, de calculer des totaux, des moyennes ou d'autres indicateurs dont les entreprises ont besoin pour des analyses ou des rapports.

Notifications et interaction avec l'utilisateur

Ce composant permet de communiquer avec les utilisateurs par le biais de notifications, de messages ou d'interactions. Il informe les utilisateurs des événements, demandes ou actions importants dans le système et leur permet de réagir en conséquence.

Gestion des transactions

La gestion des transactions surveille le déroulement des transactions dans le système. Elle veille à ce que le logiciel démarre, exécute et termine correctement les transactions. De cette manière, elle garantit la cohérence et l'intégrité des données.

Actions programmées

Ce composant permet de planifier et d'exécuter des actions à des moments précis ou à des intervalles de temps déterminés. Le système peut l'utiliser pour des tâches de maintenance automatique, des rapports ou d'autres tâches périodiques.

Validation et formatage des données

Cette composante vérifie que les données entrantes sont correctes, complètes et conformes aux normes requises. Elle effectue également des mises en forme afin de garantir que les données dans la bonne structure sont disponibles.

business logic use case

Exemple de logique d'entreprise

L'exemple de logique commerciale suivant montre comment la logique commerciale dans le domaine du commerce électronique contribue au bon fonctionnement d'une boutique en ligne. Elle garantit que les interactions entre les clients, les produits, les prix et les stocks se déroulent correctement et efficacement. De cette manière, les gérants de boutiques en ligne améliorent l'expérience client.

Ajouter un article

Un client visite une boutique en ligne, consulte la liste des produits et ajoute deux vêtements à son panier. C'est là que les logiques commerciales entrent en jeu. Elles s'assurent que les articles sélectionnés sont disponibles en stock dans la taille choisie. Si un article n'est plus en stock, la logique en informe le client et propose éventuellement des alternatives.

Calcul du prix

Dès que les articles sont dans le panier, la boutique en ligne calcule le coût total. Pour ce faire, Business Logic applique des règles de prix telles que les remises, les promotions ou les frais d'expédition, qui se basent sur la quantité et le type d'articles achetés. Par exemple, les articles en solde disposent d'une remise plus importante que les articles réguliers.

Terminer la commande 

Une fois que le client a sélectionné les articles et que la boutique en ligne a calculé les prix, le client finalise sa commande. Pour ce faire, Business Logic a recours aux données client enregistrées et génère une confirmation de commande avec les informations correspondantes.

Traitement des paiements 

En règle générale, la logique commerciale joue également un rôle dans le choix du mode de paiement et l'exécution de la transaction. Selon le mode de paiement choisi (carte de crédit, PayPal, virement, etc.), elle effectue différentes étapes et vérifications de sécurité.

Gestion des commandes 

Une fois l'achat terminé, Business Logic enregistre les données de la commande dans la base de données et met à jour le stock des articles achetés. Cela permet de s'assurer que les stocks restent corrects et qu'il existe un enregistrement précis des transactions.

Interaction entre la logique commerciale et la logique applicative

Comme le montre le cas d'utilisation, la logique commerciale et la logique applicative travaillent en étroite collaboration. Les limites entre elles ne sont pas toujours absolues. Elles travaillent souvent main dans la main pour s'assurer qu'une application fonctionne efficacement et sans heurts. 

C'est le cas dans notre exemple Business Logic : 

La logique d'application traite la demande du client, récupère les produits dans la base de données et les transmet à la logique commerciale. Celle-ci applique alors les règles commerciales spécifiques pour calculer les prix, vérifier les stocks et accorder des remises. L'Application Logic utilise ensuite les résultats de la logique commerciale pour renvoyer les informations correctes à l'utilisateur, afficher le panier d'achat et terminer le processus de commande. 

Comment éviter les failles dans la logique commerciale - 4 conseils

Les failles dans la logique métier sont généralement dues à des erreurs dans la conception ou l'implémentation d'une application. Dans la pratique, elles se produisent lorsque les utilisateurs effectuent une interaction avec un logiciel qui est inattendue ou inconnue pour ce dernier.

Dans la pratique, cela aurait des conséquences désastreuses : Par exemple, les vulnérabilités de Business Logic permettent aux attaquants de contourner les authentifications et de voler des données. De plus, une faille permet par exemple aux utilisateurs d'utiliser plusieurs fois un bon d'achat. 

Pour éviter cela, les mesures préventives suivantes s'offrent aux entreprises :

  1. Développer une compréhension profonde du logiciel

    Une compréhension approfondie du logiciel constitue la pierre angulaire de la détection et de la prévention des vulnérabilités. L'équipe chargée de la sécurité des données, des tests et du développement logiciel doit donc connaître l'application sur le bout des doigts. Il est utile que les entreprises établissent une liste complète des vulnérabilités potentielles, des licences et des composants de code utilisés afin de couvrir tous les facteurs de risque potentiels.

  2. Éviter les hypothèses sur le comportement des utilisateurs

    Une erreur courante commise par les développeurs et les testeurs consiste à faire des hypothèses sur le comportement des utilisateurs lorsqu'ils interagissent avec le logiciel. Pour éviter les failles, les entreprises devraient examiner de manière critique leurs propres hypothèses. Il faut donc par exemple mettre en œuvre des mécanismes qui garantissent que les entrées de l'utilisateur ont un sens avant que le logiciel n'exécute des actions.

  3. Maîtriser la priorisation

    En règle générale, chaque logiciel dispose de temps à autre d'une faille de logique commerciale. S'attaquer à toutes les vulnérabilités en même temps peut toutefois s'avérer difficile pour les entreprises. Elles devraient donc toujours commencer par corriger les failles qui présentent un risque particulièrement élevé. Vous pouvez les identifier à l'aide d'outils d'analyse.

  4. Surveillance et adaptation permanentes

    Le paysage technologique évolue constamment, de sorte que de nouvelles vulnérabilités apparaissent régulièrement dans les logiques commerciales et applicatives. Les entreprises devraient donc effectuer régulièrement des contrôles de sécurité et adapter les logiques en conséquence. En outre, la formation et le perfectionnement de l'équipe de sécurité permettent de rester constamment au courant des dernières menaces et des meilleures pratiques.

Simplifier la logique commerciale et applicative avec Konfuzio 

Avec Konfuzio, les entreprises peuvent simplifier et rendre plus efficace la logique d'entreprise et d'application. Pour cela, le logiciel met à disposition un outil tout-en-un. Celui-ci permet aux entreprises de saisir, de classer, d'analyser et d'évaluer de manière automatisée des données non structurées, telles que celles issues du service clientèle, de l'analyse de marché, de la communication avec les clients et de la gestion des contrats.

Konfuzio a entraîné son logiciel sur plus de 100.000 documents. Pour ce faire, l'intelligence artificielle, Apprentissage machine et l'apprentissage profond, que les entreprises peuvent établir et mettre en œuvre des règles pour leur logique commerciale et applicative en un clin d'œil. 

Dans la pratique, Konfuzio soutient les entreprises de cette manière, par exemple :

Rendre la logique d'entreprise plus efficace avec Konfuzio

Les entreprises optimisent la logique commerciale avec Konfuzio, entre autres, de cette manière :

Des processus plus efficaces

Konfuzio extrait des règles et des processus commerciaux d'une grande quantité de données non structurées. Cela permet aux entreprises d'être plus précises dans leur logique commerciale et de prendre des décisions basées sur des données actualisées.

Une meilleure automatisation

Le logiciel automatise les tâches répétitives et les processus basés sur la logique commerciale. De cette manière, les entreprises utilisent mieux leurs ressources et réduisent les erreurs humaines. 

Adaptation plus rapide

Avec Konfuzio, les entreprises peuvent adapter leur logique commerciale de manière agile, car le logiciel est capable de détecter les changements dans les données non structurées et de mettre à jour la logique en conséquence.

Aborder la logique d'application plus efficacement avec Konfuzio

Les entreprises peuvent améliorer la logique de l'application avec Konfuzio, par exemple, de la manière suivante :

Un traitement des données plus efficace

Konfuzio aide à extraire les informations pertinentes des données non structurées telles que les e-mails, les documents ou les chats. L'Application Logic utilise ensuite ces informations pour exécuter des fonctions spécifiques au sein d'une application.

Expériences personnalisées

Grâce à l'analyse des données, Konfuzio aide la logique d'application à créer des expériences personnalisées pour les utilisateurs. Par exemple, l'application peut faire des recommandations personnalisées sur la base des communications avec les clients.

Un développement plus rapide

Konfuzio aide à générer des extraits et des modèles de code que les ingénieurs logiciels peuvent intégrer dans la logique de l'application. De cette manière, les entreprises accélèrent le développement de nouvelles fonctions et applications.

Testez gratuitement Konfuzio maintenant !

FAQ

Qu'est-ce que Business Logic ?

Business Logic est la partie décisive d'une application qui détermine comment les processus commerciaux se déroulent. Elle définit par exemple les règles selon lesquelles une commande est passée dans la boutique en ligne ou selon lesquelles les données sont modifiées ou utilisées - sur la base des exigences d'une entreprise. La logique commerciale garantit ainsi le bon fonctionnement d'une application et l'accomplissement efficace de ses tâches.

Quelle est la différence entre la logique d'entreprise et la logique d'application ?

La logique commerciale se réfère aux règles et aux processus spécifiques à une entreprise. C'est là que sont effectués les calculs, validations et décisions liés à l'activité, qui constituent la base du fonctionnement d'une entreprise. L'Application Logic concerne le contrôle de l'application elle-même. Cela comprend le traitement des demandes, la coordination des actions et l'interaction avec l'interface utilisateur. Alors que la logique commerciale définit le "quoi" et le "pourquoi" d'un système, la logique applicative s'occupe du "comment" de l'exécution et de l'interaction des fonctions.

Qu'est-ce qu'un exemple de logique commerciale ?

Un exemple de Business Logic est le fonctionnement d'une boutique en ligne. Lorsqu'un client ajoute un produit à son panier, la logique commerciale est activée. Cela signifie que les règles et les calculs programmés en coulisses entrent en action. Dans ce cas, le prix du produit sélectionné est ajouté au prix total du panier. En même temps, la disponibilité du produit dans l'entrepôt est vérifiée et mise à jour afin de garantir que le client ne puisse ajouter que des articles disponibles au panier. Cet exemple illustre comment Business Logic sert à mettre en œuvre les processus et règles commerciaux dans une application afin de garantir une interaction fluide et correcte entre les clients et le système.

Vous avez des questions sur l'intégration de l'intelligence artificielle dans vos processus ? Alors faites-vous conseiller dès maintenant être conseillé par un de nos experts!

"
"
Avatar de Jan Schäfer

Derniers articles